Voler avec les rapaces

/Voler avec les rapaces
Voler avec les rapaces 2018-02-10T23:43:29+00:00

Vol libre, vol à voile et rapaces, le ciel en partage” – 26 OCTOBRE 19h Salle Charvet -Saint-Jean de la Porte

C’est avec plaisir que les clubs de parapente, les ligues pour la protection des oiseaux de Savoie et Haute-Savoie, et le Parc du massif des Bauges vous invitent à une soirée de découverte et d’échanges :

“Vol libre, vol à voile et rapaces, le ciel en partage”
le vendredi 26 octobre à 19h
à la salle Charvet sur Saint-Jean de la Porte
salle située au dessus de l’école

 

Au programme :
– Découverte des rapaces, décryptage de leur comportement, conseils pour cohabiter,
– Infos sur la sensibilité des sites de reproduction du massif des Bauges,
– Présentation de la nouvelle réglementation sur la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage des Bauges concernant la pratique du vol libre/vol à voile.

Pour vous inscrire, c’est par ici: je m’inscris !
Les places sont limitées à 40 personnes.
Si vous rencontrez des difficultés pour accéder au lien d’inscription, n’hésitez pas à contacter le Parc par téléphone.

Info : 04 79 54 97 70 – Mathilde PANTALACCI
Parc naturel régional du Massif des Bauges

By | 17 octobre, 2018|Categories: Agenda, Info rapaces, News|0 Comments

Soirée “Vol libre, vol à voile et rapaces, le ciel en partage” – Massif des Bauges – 4 mai

 

Etaient présents Mathilde (Parc Naturel Bauges) accompagnée de deux sociétaires LPO, un 74 et un 73.

Salle comble, parapentistes, vélivoles, ornitho, bénévoles LPO, Manu Pilot et Denis Patout pour les Chamois Volants.

Vol libre Massif des Bauges rapaces

De mémoire et pour faire bref :

Objectif :
apporter de la connaissance mutuellement aux publics présents, pour une meilleure cohabitation et un exercice plus serein des activités.

1/ Présentation des rapaces :

Vautour, Gypaete,Aigle,Circaete, Faucon,Buse,Milan.
Sont excusés Grand Corbeau, Corneille, Autour,Buzard,Bondrée, Epervier.

Période sensible :
en très très gros mi-février/mi-aout ; Reproduction, nidification, mise en vol des ex-poussins.

Territoire :
en général le même par espèce mais aires pouvant se déplacer d’une falaise à l’autre d’une année sur l’autre.
Certaines espèces ne se reproduisent que tous les 2 ans, une couvée dérangée pouvant être abandonnée et les oeufs perdus.
Aires situées en falaises dans les ascendances que fréquentent toutes les formes de vol libre, généralement en face sud, ou au sommet des arbres même à basse altitude Gresy sur Isère, Montailleur.
Un vautour peut décoller en Maurienne, transiter sur l’Arcluse et filer dans les Aravis.
Le Charognard fait son travail de nettoyage et de régulation (rongeurs etc…).
En fonction du changement climatique, certaines espèces remontent de plus en plus à l’amont des vallées.
Vol libre Massif des Bauges Aigle royal faucon pélerin
Généralités :
pour vulgariser : jeunes immatures, plutôt blancs en dessous, femelles plus grosses que les males.

Vol en feston (sinusoïde) ou piqué, soit parade, soit marquage de territoire à destination d’autres rapaces ou de toute autre menace (nous par exemple).
Feston = 1er signal, piqué!! généralement suivi par un “vol dans les plumes”.
Les rapaces distinguent une marmotte à plus de 3km, donc nous voient arriver.

Quelques individus agressifs (Aigle de Jonathan en Maurienne par exemple)

2/ Mise en place d’une “Bulle de Tranquilité” :

si le territoire d’un rapace peut avoisiner 150 km2, la zone de tranquillité pouvant remettre en question son séjour et la pérennité de l’espèce sur une aire équivaudrait à une sphère de 250m de rayon autour de son nid. (Estimation )
Suivi par des bénévoles ornithos des aires connues mais supposées vides, présence avérée, ou nidification en cours, renseignées par un picto respectivement gris clair, orange ou rouge, avec un cercle jaune pour l’aigle royal pour la Combe de Savoie et l’intérieur des Bauges. A consulter sur le net.

Fin de la “tolérance des Vols randos “

Depuis la face ouest du Trélod/Charbon, avec désignation de deux zones dédiées au déco vol rando à proximité de Dents de Pleuven et Dents des Portes plus une autre zene désignée entre Les Arces et le Pécloz ; soumises à signature du Préfet, et sans hypothéquer la limite de survol de + de 300m

Nos observations, qui n’engagent que nous :

la belle carte Massif des Bauges à télécharger sur le site du Geoparc, lien direct du pdf, ou sur le site de la FFVL, est illisible une fois imprimée.
Réponse: des exemplaires papier sont à disposition.

carte parc-Bauges-vol-libre-01

Vol libre Massif des Bauges sites
Nous faisons remarquer en préliminaire au représentant LPO 73 installé à Montailleur que si les vautours ne sont dans la région que depuis une dizaine d’années, nous y volons depuis bien plus longtemps.
Il nous signale par ailleurs qu’un Royal (envergure 2m!) perché sur un rocher et observé à la jumelle a du attendre la fin du passage des crosseurs de tous poils pour pouvoir enfin redécoller et a perdu une journée de chasse

Discussions et échanges suivi d’un pot dans les jolis gobelets du GeoParc Naturel Unesco Massif Des Bauges

Merci de nous avoir lu.

Bon vols à tous dans le respect mutuel de toutes les populations

Denis Patout

By | 7 mai, 2018|Categories: Info rapaces, Rapaces|0 Comments

Alerte nidification du Gypaète Barbu

Courrier de  Noémie Castaing
Ambassadrice – médiatrice sur le massif du Bargy
Communauté de communes de Faucigny-Glières
56, place de l’hotel de ville 74130 Bonneville
Fixe : 04.50.25.60.14
Port. : 06.34.28.41.17
Bonjour,
Je me permets de vous contacter concernant la problématique de la nidification du Gypaète barbu en Haute-Savoie.
Vous êtes peut-être déjà au courant concernant ceci, mais le passage la semaine dernière de parapentistes à proximité immédiate du nid du couple du massif Bargy, nous a laissé supposer que l’information n’était pas encore connue de tous.
Les trois couples de Gypaète barbu présents en Haute-Savoie sont actuellement en pleine période de reproduction. Les jeunes ont éclos et jusqu’à l’envol (fin-juillet, début aout) l’espèce est très sensible et un dérangement à proximité des aires de nidification peut entrainer l’échec de celle-ci. En effet le moindre dérangement peut amener les adultes à quitter le nid plus ou moins longtemps en laissant seul le jeune. Ceci peut entrainer la mort du jeune par sous-nutrition voire même par prédation comme ça a pu être le cas malheureusement cette année en Vanoise suite à un dérangement.
Sur le massif du Bargy, le couple est présent depuis 19 ans au niveau des falaises du Grand Bargy. Alors que depuis plusieurs années le couple nichait en face nord, cette année les adultes sont revenus dans un nid utilisé entre 1996 et 2003 en versant Sud du massif, au-dessus de Chalet neuf dans la combe de Servagin. Afin de garantir une quiétude maximale à proximité du nid, il est ainsi demandé de ne pas pratiquer de survols à basse altitude et de rester sur les chemins balisés dans la zone à proximité du nid.
Deux autres couples sont présents dans les Aravis et dans le secteur de Sixt.
Je vous transmets en pièce jointe les cartes des zones de sensibilité des trois couples présents en Haute-Savoie, réalisées par Asters l’association qui s’occupe du Gyapète dans le département.
N’hésitez pas également à transmettre l’information autour de vous.
En vous remerciant pour votre compréhension, je reste à votre disposition pour toute question.
Cliquez sur la Carte pour l’agrandir
Gypaete2Gypaete4Gypaete3Gypaete1
By | 1 février, 2014|Categories: Info rapaces|Tags: |0 Comments

Cartes des zones sensibles dans le massif des Bauges (Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux cartes)