Espaces aériens – TMA de Chambéry : encore 3 semaines de vigilance

Espaces aériens – TMA de Chambéry : encore 3 semaines de vigilance

Les belles journées de vol sont de plus en plus nombreuses, les plafonds montent et l’envie de crosser nous démange.
Nombreux sont ceux qui semblent ignorer que nos parcours habituels peuvent être en infraction avec la nouvelle TMA de Chambéry.
Aussi je vous invite à lire, ou relire le document d’information publié par la ligue Auvergne Rhône-Alpes (http://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/alerts/INFO_TMA_CHAMBERY_DEC2016.pdf ) et pourquoi pas le courrier que j’adressais au SIA en avril 2016 (http://www.lauravl.fr/wp-content/uploads/2016/06/Modif-TMA-CTR-Chamb%C3%A9ry-chamois-volants.pdf ).
Je vais essayer de simplifier au maximum ce que cette nouvelle réglementation nous impose, en mettant l’accent sur la partie Est de la TMA qui concerne plutôt les cheminements habituels des membres du club.
La limite Est de la TMA (voir les docs joints) :
Globalement il s’agit d’une ligne reliant l’angle NW du massif du Parmelan au Revard en passant par le sommet du Veyrier, la station de ski du Semnoz et le Pont de l’Abîme.
Au Revard cette ligne s’infléchit au Sud jusqu’au lac de St André en passant par La Féclaz, le Mont Peney et Challes les eaux.

Les restrictions dans cette zone :
– du 8 avril au 14 décembre : pas de restrictions de vol (sans cependant dépasser 2895 m et en respectant les CTR d’Annecy et de Chambéry)
– du 15 décembre au 7 avril, du lundi après-midi au jeudi soir : comme ci-dessus
– du 15 décembre au 7 avril, du vendredi au lundi 11 h : le vol est interdit dans la nouvelle CTR3 (en bordure du lac d’Aiguebelette) et ne peut dépasser 1036 m (altitude au dessus du niveau de la mer) ou 300 m au dessus du sol quand le relief est supérieur à 736 m.

Quelques exemples de ce que cela entraîne :
Au col des sauts (1150 m), à l’extrémité nord du Veyrier, il est interdit de dépasser 1450 m à la verticale de la crête. Si on s’éloigne de la crête, cette altitude maxi diminue pour respecter les 300 m / sol.
La transition Veyrier – Semnoz devient impossible car la totalité de la transition au dessus du lac devrait se faire en dessous de 1036 m.
La transition Parmelan – Veyrier (et réciproquement) ne peut dépasser 1036 m dans la zone du Fier
La transition habituelle du Granier à la Savoyarde devient également impossible
Nous espérons qu’une réglementation plus favorable sera retenue pour 2018.
Ainsi la limite Est pourrait être repoussée plus au large des crêtes .

Pour ne pas mettre en péril cette évolution il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur cette année.

Bons vols à tous et soyez prudents.

Jean-Paul Bonfanti
Président des Chamois Volants

(Cliquez sur la carte pour l’agrandir )

2018-02-10T23:43:34+00:00 19 mars, 2017|Accueil, Sites|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.